fbpx

L’appel sortant…
Notre téléphone ne nous a jamais autant effrayé que lorsqu’il fallait l’utiliser pour de la prospection.
Souvent trop négligé, c’est pourtant un outil de prospection puissant.
Encore faut-il bien l’utiliser !

1. La préparation tu ne négligeras point

Appeler sur un élan de motivation c’est bien.
Préparer son appel c’est mieux !
Beaucoup de personnes appellent et tentent d’improviser au fur et à mesure. Or il n’ y a rien de pire que quelqu’un qui bégaye, qui écorche notre nom ou qui argumente à côté de la plaque.

Plus votre fichier aura été qualifié en amont, et plus votre appel se passera bien.
Plus vous avez d’informations sur votre interlocuteur, et plus vous aurez l’avantage.

Les bases pour bien qualifier son fichier :

  • Nom et Prénom (avec la bonne prononciation)
  • Nom de l’entreprise
  • Historique de contact
  • Motivations / Profil psychologique (reposez-vous sur les Profils DISC)

2. L’art oratoire tu devras maîtriser

En face à face vous avez deux minutes pour faire bonne impression.
Au téléphone, quelques secondes peuvent suffirent pour faire ressentir de l’amateurisme dans votre discours et vous conduire à l’échec.

  • Hésitation
  • Récitation monocorde
  • Bégaiement
  • Rythme trop lent ou trop court
  • etc…

L’élocution, la clarté de votre message, le débit, l’intonation et même l’émotion que vous mettez dans vos phrases sont des éléments clés à maîtriser.

La préparation, encore fois, contribuera à vous rassurer et vous aider à paraître plus confiant.
Pitch d’introduction, présentation de votre offre, argumentaire, traitement des objections….
Basique. Mais indispensable.

Un petit effort de préparation évite un gros effort de réparation.

3. Persistance sera ta meilleure alliée

Les téléprospecteurs les plus efficaces ont développé un véritable savoir être au téléphone. 
Pour commencer, ils se fixent des objectifs. C’est la condition pour éviter de générer de la frustration et donc arrêter de prospecter.
Ensuite, ils combinent des qualités de persévérance et d’analyse des résultats. Conclure trop rapidement ou continuer sans se poser de questions sont deux attitudes inefficaces. 


Un certain volume d’appels est nécessaire pour arriver à des conclusions réalistes.
Les taux de transformation sont très faible (entre 20 et 35%), soyez donc conscient que vous ne pourrez pas conclure à tout les coups.
Se préparer à essuyer d’avance des échecs est la meilleure attitude. Plutôt que de se convaincre qu’on va réussir à chaque fois.

BONUS
Tout se ressent x3 au téléphone.
Si vous avez été échaudé(e) par un client lors de votre dernier appel, ou que vous partez négatif ; n’appelez pas.
Le sourire est important est s’entend. La mauvaise humeur également.

Soyez 100% motivé et déterminé au moment de passer votre appel.


Bonne prospection !


Reservez votre place au webinaire
"Les différents profils psychologiques clients"

Merci ! Vous allez recevoir votre lien de participation d'ici quelques instants ! (Pensez à vérifiez vos spam)